Accueil › Conseils AutoPneusEntretien des pneusSavoir vérifier la pression de ses pneus

Savoir vérifier la pression de ses pneus

Durée : 10 mn
Matériel :
  • un manomètre ou un testeur de pression
  • un pistolet de gonflage
  • une pompe à pied ou un compresseur d’air

manomètre pneuDes pneus gonflés à une pression adaptée encouragent une conduite sûre et économique en carburant. Il est donc impératif de vérifier la pression des pneus régulièrement. Voici comment s’y prendre chez soi ou dans une station-service.

 

Quelle est la pression optimale pour mes pneus ?

Pour le savoir, vérifiez la pression recommandée sur le côté de la porte conducteur, sur la trappe à essence ou dans le carnet constructeur.

Le livret vous indique deux valeurs ? Choisissez la plus élevée. Elle évite le risque de sous-pression, et est indiquée lorsque la voiture est chargée ou sur l’autoroute.

 

Vérifier la pression des pneus : comment procéder ?

La voiture doit se trouver à l’arrêt depuis au moins trois heures.

  1. Repérez la valve de l’un des pneus. C’est l’embout qui dépasse de la roue.
  2. Dévissez le capuchon de protection.
  3. Insérez l’extrémité du manomètre ou du testeur de pression.
  4. Lisez le chiffre qui s’affiche sur le cadran et comparez-le à la pression recommandée.
  5. Mettez le pneu à la bonne pression. Appuyez sur la valve pour faire sortir de l’air. Utilisez la pompe à pied ou le compresseur avec le pistolet de gonflage pour augmenter la pression du pneu.
  6. Testez-la de nouveau. Quand le bon chiffre s’affiche, vous pouvez remettre en place le capuchon de protection.
  7. Recommencez l’opération pour les trois autres pneus, ainsi que pour la roue de secours.

 

Vous tenez à vérifier la pression des pneus dans une station-service ? Ajoutez 0,3 bar au chiffre préconisé, pour prendre en compte la détente des pneus chauffés, après roulage.

Veillez surtout à ne jamais réduire la pression des pneus à chaud. En effet, la pression des pneus à chaud est augmentée par la chaleur, ce n’est que provisoire.

 

Qu’est-ce que le système de contrôle automatique de pression des pneus ?

Depuis le 1er novembre 2014, la réglementation européenne impose aux constructeurs d’équiper leurs véhicules neufs d’un système de contrôle automatique de la pression des pneus (Tire Pressure Monitoring System, abrégé TPMS).

Cette décision de la Commission européenne vise à améliorer la sécurité sur la route, en alertant le conducteur lorsque ses pneus ne sont plus à la bonne pression.

Deux systèmes existent :

  • le TPMS direct : un capteur électronique installé sur la roue vérifie en permanence la pression du pneu, et alerte en temps réel le conducteur en cas de baisse de pression
  • le TPMS indirect : il mesure le différentiel de rotation entre les roues pour détecter une différence de pression. Moins précis, ce système présente l’inconvénient d’être inopérant sur un véhicule immobile