Accueil › Conseils AutoSécurité & législationQue faire en cas d’accident ?

Que faire en cas d’accident ?

accident de voitureAvec le stress voire l’affolement, on ne sait pas toujours comment réagir face à un simple accrochage ou un accident plus grave. Heureusement ces situations n’arrivent pas tous les jours. Voici quelques informations et conseils pour faire face à ces situations.

Immédiatement : Sécurisez la zone accidentée et alertez les secours

1. Protégez

Mettez votre gilet retro-réfléchissant de manière à être mieux vu par les autres automobilistes. Allumez vos feux de détresse et positionnez le triangle de signalisation de 30m à 100m du véhicule accidenté de façon à sécuriser le périmètre.

2. Alertez (si nécessaire)

En cas d’accident corporel, composez le 17 pour joindre les forces de l’ordre et le 15 ou 18 (112 depuis un téléphone portable) pour alerter les secours. Ne déplacez jamais un blessé à moins qu’il ne soit en danger (près d’un incendie, d’une explosion menaçante…) et alertez les secours. Sur autoroute, utilisez en priorité les bornes d’appel qui faciliteront votre localisation et donc la vitesse des secours.

Pensez à relever les coordonnées des témoins. Elles peuvent être utiles en cas de complications ou de désaccords ultérieurs.

 

Sous 5 jours : remplissez et envoyez votre constat à l’amiable à votre assureur

Le constat à l’amiable est le document officiel à remplir sur les lieux de l’accident et à envoyer à votre assurance auto sous 5 jours. Il permet de déterminer les causes de l’accident et les responsabilités de chacun des conducteurs. Il peut sembler laborieux mais permet à votre assureur auto de traiter votre dossier plus rapidement.

constat à l'amiable

Dans le meilleur des cas, les automobilistes remplissent le constat à l’amiable et le signent sans aucune objection. Il peut arriver que vous ne soyez pas d’accord avec l’autre automobiliste sur les circonstances de l’accident. Un constat signé est un document difficile à contester ultérieurement. S’il y a complication lors de l’établissement du constat, ne signez rien. Préférez envoyer votre propre déclaration officielle des faits à votre assureur plus tard.

Si l’autre automobiliste refuse de remplir le constat à l’amiable, relevez son numéro de plaque d’immatriculation, reportez-le dans la case « observation » en précisant sa contestation. Prenez votre temps au moment de remplir le constat à l’amiable. Une petite erreur implique plusieurs complications auprès de votre assureur et retarde l’échéance pour votre dossier.

Pensez à faire des photos des lieux et des véhicules impliqués. Essayez de relever le numéro minéralogique du véhicule « étranger » en cas de délit de fuite. En dehors du constat amiable ou d’un rapport de police, évitez de signer tout autre document.

 

 

application e-constat

 

Depuis le 1er décembre 2014, les assureurs français ont mis à disposition l’application e-constat auto. Vous pouvez désormais déclarer votre constat amiable directement sur votre mobile en téléchargeant l’application.