Accueil › Conseils AutoPneusChoisir ses pneusComment lire un pneu ?

Comment lire un pneu ?

Si vérifier la pression est une démarche simple et rapide, « lire » la dimension d’un pneu s’avère plus complexe : pas toujours facile en effet de comprendre les indications portées sur leurs flancs quand on n’est pas du métier… Suivez plutôt ce mode d’emploi !

 

 

Les dimensions du pneu

comment lire un pneu

 

  • 205 = largeur du pneu en millimètres
  • 55 = hauteur (rapport en % entre la hauteur du pneu et la largeur). Il s’agit donc d’un chiffre qui donne une idée de la hauteur du flanc, en d’autres termes l’« épaisseur » du pneu
  • R correspond à la structure radiale du pneu
  • 16 = diamètre de la jante en pouces

Les dimensions d’un pneu sont complétées par deux indices : un nombre (l’indice de charge) et une lettre (l’indice de vitesse).

L’indice de charge

L’indice de charge correspond à une charge maximale en kg que le pneu peut supporter, en gardant ses caractéristiques premières. Plus l’indice est élevé, plus la charge supportable augmente.

Lors d’un changement de pneus, vous pouvez opter pour un indice de charge supérieur à celui des pneus initialement montés. Il est en revanche interdit de descendre d’indice de charge.

L’indice de vitesse

L’indice de vitesse correspond à la vitesse maximale à laquelle le pneu peut rouler en conservant l’étendue de ses performances.

Il est possible de « monter » d’un ou plusieurs indices de vitesse, mais interdit de descendre (sauf en cas de bascule vers un pneu hiver).

Le DOT : la date de naissance du pneu

Chaque pneu possède une série de chiffres et lettres correspondants à son « n° d’identité ». : le Department of Transportation (DOT).

Il est composé dans l’ordre :

  • du code de l’usine ;
  • du code de la dimension du pneu ;
  • d’une spécification propre à chaque manufacturier ;
  • de la date de fabrication avec la semaine et l’année, sous forme d’un numéro à 4 chiffres dont les deux premiers indiquent la semaine de production, les deux suivants l’année.

L’homologation européenne

Un code commençant par E indique que le pneu a été homologué dans un pays européen qui a adhéré à la norme CEE-R30.

Les homologations spécifiques

Certaines marques de voitures font développer des pneus adaptés à leurs véhicules, selon un cahier des charges qui leur est propre. Ainsi, pour obtenir l’homologation Ferrari, les manufacturiers doivent respecter les dimensions, les indices de charge et de vitesse et une série d’exigences techniques fournies par la marque.

Il existe 3 types d’homologations :

  • Obligatoires : les marques les plus haut-de-gamme imposent le choix d’un pneu homologué.
  • Techniques : certaines marques comme Mercedes, Audi, BMW conseillent à leurs clients de choisir un pneu homologué, mais ce choix n’est pas obligatoire
  • Libres : les pneus sont conçus pour tous les modèles de voiture

Il est recommandé de suivre les recommandations des constructeurs, pour préserver votre voiture ainsi que votre garantie.

Quelques exemples d’homologations :

* Homologation BMW
AMS Homologation Aston Martin
AO Homologation Audi
AZ Homologation Alfa Roméo Fiat Toyota
B Homologation Bentley ou Audi (selon dimension)
BZ Homologation Audi Honda Mazda Mercedes Opel Skoda Volkswagen
C Pneu destiné aux utilitaires légers et camionnettes
CP Marquage Camping Car. Recommandation depuis 2003 de l’E.T.R.T.O
C1 Homologation Chrysler Viper
CZ Homologation Subaru
DEMO Pneus montés et démontés ayant roulé quelques mètres. Pneus neufs et garantis
DSST Pneu roulage à plat (Dunlop Self-Supporting Technology)
DZ Homologation Honda Mazda Toyota
EUFORI Pneu roulage à plat Pirelli
EXT (MO-EXT) Pneu roulage à plat homologué MERCEDES uniquement
EXTENDED (MO-EXTENDED) Pneu roulage à plat homologué MERCEDES uniquement
F Homologation Ferrari
G Homologation Opel
J Homologation Jaguar
K1 Homologation Ferrari
LZ Homologation Lancia
MO Spécification Mercedes
N Spécification PORSCHE
QZ Homologation Mini